Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

YOKOSO

Tchutchu, c'est quoi ?
Je demanderais plutôt, c'est qui ?
Tchutchu c'est mon fils enfin son surnom et ce blog est né le même jour que lui.
Pourquoi ?
Simplement parce que j'en avais envie. C'est un peu comme un journal de bord dans lequel je parlerai de tout, sur tout, sans prétention, enfin j'essaierai, et surtout je parlerai de mon fils, avec l'espoir qu'un jour ce soit lui qui prenne la parole.
.....Bon bah maintenant y aussi sa soeur Ako !!!!!

Recherche

Shonan Beach FM

20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 22:36


Navré pour le scan pourri, mais pour une fois le bouquin a vraiment vécu, preuve que je me le suis trimballé partout (sauf au japon, faut pas exagérer non plus) et 500 pages à lire ça s'improvise pas comme ça.....surtout chez moi.


Alors quoi dire du livre de Karyn Poupée ? Que c'est un ouvrage à lire, c'est une certitude. Que toute personne qui aime ou prétend aimer, dans tous les cas s'intéresse de près ou de loin au japon, se doit de le lire, c'est une évidence. Assurément le regard qu'elle porte sur le japon si il n'évite pas les clichés du genre que tout le monde connait, elle a le mérite de les expliquer mais sans s'y attarder car elle a bien plus interessant a raconter.
En effet elle explique ce que la plupart ignore "le pourquoi du comment". Comment le Japon en est arrivé là, pourquoi est il comme ça, que deviendra-t-il à l'avenir et pourquoi est ce si différent de chez nous ?
Histoire, économie, famille, média, tout ce qui fait que le japon nous interesse est passé au crible et on en apprend un peu plus à chaque page......ne le répétez pas mais même moi j'en ai appris un peu plus sur ma femme en lisant ce livre......mais chuuuuutt c'est un secret.

Après on pourra toujours dire que je ne suis pas objectif, mais des livres sur le japon j'en ai parcouru pas mal, reprenant toujours les sempiternelles memes histoires et références, à cheval entre le roman et le guide touristique, c'est sur que celui-ci ne vous donnera pas de bonnes adresses si ce n'est une: Le japon.

Bon je n'ai plus qu'à le passer un collègue du boulot maintenant.   A lire, c'est sûr.

Les japonais.
Karyn Poupée
ISBN 978-2-84734-525-4
23€75 à la FNAC.

Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Bouquin
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 22:12


Je serai aussi bref que le livre, c'est sympa mais 2 volumes pas plus. Ce coup-ci on retiendra quelques leçons d'histoire sur le japon des samourais, facile à lire quoi qu'un peu brouillon.
En fait ce qui me gêne, c'est cette désagréable sensation de lire un blog mais couché sur du papier et qui m'a couté quelques menues monnaies. Rien de grave en soi mais si l'auteur poursuit dans sa lancée, au prochain volume je reste à quai.

Quant au titre, sans spoiler, y a encore à faire.

'Les japonais aussi pètent parfois les plombs" de Keiko Ichiguchi
aux éditions Kiko
ISBN 978-2-5050-0380-9
8,08 € chez Amazon.

Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Bouquin
commenter cet article
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 23:04


Question existentielle si il en est, à laquelle on pourrait associer nombre d'ethnies asiatiques au demeurant semblables.
En fait il s'agit ni plus ni moins que du titre d'un bouquin que je viens de finir. Cela fait d'ailleurs un bail que je n'ai pas raconter un morceau sur un livre et pourtant j'en ai lu quelques uns depuis le dernier, dont un que je n'ai jamais terminé et un autre pas chiant mais presque.
Pour ce qui concerne celui là, autant le dire tout de suite, le titre est à la hauteur du contenu et donc des attentes, c'est léger, un poil décalé (par rapport à ce qui se fait d'ordinaire) et ça se lit hyper vite même pour ceux qui lisent à 2 à l'heure.
Vision sympatique d'une mangaka japonaise expatriée en Italie sur son pays d'origine, ses moeurs et ses coutumes. Le texte se compose d'un suite d'anecdotes, sur des thèmes aussi variées que les mangas (à ce propos, un bon passage à lire pour tout ceux qui rêvent de devenir le prochain Toriyama gaulois, y a de quoi déchanter), les fêtes traditionnelles, les fantomes, et enfin, saint graal d'entre les saint graal, le pourquoi du comment de la mosaïque dans les scènes de fion nippon, ou l'origine de la censure en quelques lignes. Quand à la réponse au titre, je m'en voudrais énormément de spoiler ici bas, alors je ne vous dirai qu'une chose, c'est lié à la censure. Parallèle français, cela ressemble à s'y méprendre au coup de la passoire, dans les débuts de canal plus,  pour ceux qui ont connu..................qu'est ce qu'on peut être c.. quand on est jeune, d'un autre coté on peut toujours mettre ça sur le dos de nos hormones.


Pourquoi les japonais ont les yeux bridés
par Keiko Ichiguchi
aux édition Kiko (j'ai eu du mal a trouver, ca ne se voit pas au premier coup d'oeil)
ISBN 978-2-5050-0038-9
Et comme je l'ai acheté sur amazon, voici le lien Fnac ......nan je déconne.

Dans la foulée j'attaque "les japonais aussi pêtent parfois les plombs" du même auteur avant de m'attaquer à un méga pavasse, écrit par Karin Poupée, une journaliste française: "les japonais".
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Bouquin
commenter cet article
22 septembre 2007 6 22 /09 /septembre /2007 15:36
6.gif
Scan10168.JPG
Et hop, rien de tel qu'un temps pourave l'été pour relancer la lecture.
Tokyo électrique c'est 5 histoires, écrites par autant d'auteurs différents, dans un style différent et forcément parfois on accroche et parfois ..............pas. Concrètement 1 histoire m'a vraiment botté, 2 interressé et les deux autres j'ai lu mais sans plus. La trame de fond c'est Tokyo, non pas Tokyo sous les lumières de ses nuits psyché, mais un tokyo plus profond, plus caché, loin de moi le terme Underground, mais il s'agit vraiment d'un tokyo différent, un tokyo qui vit sans que personne le sache, en tout cas pas nous, Européens élevés aux mangas et aux jeux vidéos.

Yumeko, raconte le rendez vous de copains de comptoir, des "anciens" qui fréquentent le même bar après le boulot, et qui durant 50 pages vont oeuvrer le temps d'une soirée sur le possible destin d'une femme (Bof !!!!!).

Les fruits de Shinjuku, un ado "paumé" s'éprend d'une "pute", qu'il observe, prend en photo et finalement rencontre par hasard, mais était ce vraiment un hasard. Un peu noir, et tellement loin de l'image cosplay de la jeunesse tokyoïte (intéressant !!!).

Amants pour un an, une histoire d'amour à sens unique, une relation physique d'un an tel un contrat, en attendant que la régulière revienne, et finalement l'homme n'est pas celui que l'on croyait. (interessant).

La tente jaune sur le toit, un homme perd son appartement dans un incendie, sans rien, il finit par camper sur le toit de sa société et adopte un chien. Quand un homme trouve le bonheur avec peu de chose......Excellent !!!!!!

Une ménagère au poste de police, une femme, mère de famille, pas capable de grand chose, cherche à savoir pourquoi il n'y a pas de femme dans les postes de police de quartier..................Mouais !!!!!.

Dans l'ensemble tout se lit bien, et on en tire un minimum de satisfaction même si on retrouve ici l'habitude japonaise de commencer des histoires sans vraiment les finir, avec des conclusions qui n'en sont pas, à vous de toujours deviner, que dis-je subodorer la suite..............................pas facile quand on n'est pas japonais !!!!!!
Tokyo Electrique de plein d'auteurs différents.
Aux éditions Picquier poche
271 pages
ISBN  2877308359
8€08 à la FNAC.
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Bouquin
commenter cet article
12 août 2007 7 12 /08 /août /2007 22:22
2.gif
Ouhhh bah dis donc,  la dernière fois que j'ai lu un bouquin c'était , il y a deux mois et demi.
Et il s'agissait de la même auteuse (si, si , je persiste et je signe). Emballé par "la formule préférée du professeur, j'avais enquillé sur "amours en marge". Ah bah ça pour être en marge, j'y étais. 2 mois et demi pour finir le bouquin, alors certes j'étais pas mal occupé, mais étant donné que je bouquine le soir avant de me coucher et que ma femme est enceinte jusqu'au oreilles depuis quelques temps déjà (les plus pervers comprendront et accessoirement compatiront), hormis des grosses fatigues je n'avais guère d'excuses pour ne pas lire.
Seullement voilà, j'ai lu, j'ai même du relire le bouquin deux fois sans m'en rendre compte a force de reprendre les pages de la veille devant lesquelles je m'était endormis. Y a pas photos, il faut être honnête, n'y allons pas par quatre chemin car de toutes façons ils menent tous à Rome, allons droit au but, ce bouquin est chiant à mourir !!!!!!!
Pourtant ça commence à faire quelques bouquins que je parcoure et dont je vous fait part à chaque fois. Il y a eu du bon et du mauvais, du court et du long, et bien celui là il est chiant. Non pas qu'il soit mauvais, d'ailleurs dire qu'il est mauvais serait malhonnête de ma part, qu'il ne me plait pas est déjà plus juste. Mais au final il n'est pas déplaisant, c'est bien écrit, et pas trop long, 190 pages seulement(heureusement d'ailleurs car j'aurais du poser un congé pour le terminer)  mais c'est chiant, c'est niant niant et j'aime pas ça ou alors j'ai rien compris et ça aussi c'est possible.
Une femme qui perd l'ouïe, puis la retrouve mais sur-amplifiée, un mari qui se barre (à mon avis il avait déjà lu le bouquin celui-là), un sténographe qui fait des merveilles avec ses doigts (non, non, n'imaginez même pas, vous seriez déçus), un passé trop présent, des sentiments trop présents aussi, et au final je me rend compte en écrivant ces lignes que j'ai pas pipé grand chose à l'histoire. Donc voilà, à réserver à ceux qui aime bien se prendre la tête, c'est pas mon cas, heureusement depuis j'ai vu DIE HARD 4....................ouff je respire !!!!!

Scan10062.JPG

"Amours en marges"
de Yoko Ogawa
aux éditions Actes Sud
ISBN 2-7427-5290-0
comptez 17€96 à la FNAC.
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Bouquin
commenter cet article
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 22:34
6.gif
Effectivement ça introduit vraiment plein de choses.
Alors, avant Gothic et Lolita et avant même Fresh Fruits et bien il y avait  "Fruits".
Premier recueil de photos "Made in Harajuku" de chez Phaidon, il porte le même nom que le magazine dont il tire toutes ses photos.
C'est sympa, il y a de bonnes idées, mais assurement c'est pas pour demain dans les rues de panam.

Scan10140.JPG

Scan10141.JPG
Vu à la FNAC à 33€25.
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Bouquin
commenter cet article
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 22:24
6.gif
Effectivement un post ça en introduit un paquet d'autres.
Je fais référence à Fresh fruits, et voila-ti pas que je n'en ai jamais parlé, vite vite réparons cette lacune.
Il s'agit donc d'un recueil de photos issus du magazine "Fruits", un mensuel japonais sur la mode "made in Harajuku".
Au menu 272 pages de photos, très.........................bigarrées !!!!

Scan10138.JPG

Scan10139.JPG

Vu à la FNAC à  28€46.

Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Bouquin
commenter cet article
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 22:06
27.gif
C'est marrant comme un post introduit  l'autre (roooohhh !!! ).
Après Fruits et Fresh Fruits, Phaidon vient de sortir un nouvel opus sobrement intitulé "Gothic et Lolita".
Au menu, des photos et encore des photos, du bon gout, du mauvais, parfois du très bon mais aussi du très mauvais, tout n'est que question de point de vue. En tout cas, c'est du made in Harajuku, il faut oser et ils osent, un seul conseil allez voir en vrai  vous ne le regretterez  pas.

Scan10157.JPG

Scan10158.JPG
Vu à la FNAC pour 28€46.
Au menu des photos
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Bouquin
commenter cet article
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 22:35
6.gif
De Yoko Ogawa.
Enfin un bouquin qu'il est bon, que j'ai aimé et que je recommande.
Tout d'abord l'histoire: une aide ménagère vient à s'occuper d'un vieux professeur de mathématiques souffrant d'un mal étrange suite à un accident de voiture; il ne dispose que de 80 minutes de mémoire.
Ainsi résumé on pourrait presque s'attendre à verser dans la SF mais il n'en est rien. Le professeur ne connait et ne possède pour lui que les mathématiques et son amour des enfants, l'aide ménagère, elle, a grand coeur et un fils de 11 ans. Et tous les trois vont nouer ce que l'on aurait appeler tôt ou tard une amitiée, mais qui au final n'en est pas une et n'en sera jamais une puisque qu'elle n'est pas réciproque, le professeur ouvrant sa porte à ces mêmes inconnus qui se présentent à lui tous les jours.
Scan10163.JPGCe qui est étrange avec ce roman, c'est qu'il peut se résumer en quelques lignes et pourtant on en parcourt les 247 pages sans s'y ennuyer un seul instant. Il ne se passe pas grand chose et malgré cela les pages filent les une après les autres.Plein de vide me direz vous? pas vraiment. Plein de sentiments ? Un peu mais pas tant que ça,  plein d'humanité alors ? carrément. Ce livre est humain et c'est très fort, j'ai pris pelle mêle des cours de mathématiques (que je n'avais jamais vu à l'école), des notions de base ball, et une leçon de vie et le tout avec une fluidité déconcertante. Franchement ça m'a plut et je me demande même encore pourquoi, tant je connais mes gouts et que ce roman en est éloigné.
Je vais enchainé sur une seconde oeuvre de la même auteuse (puisque je vous le dit !!!), pour confirmer ou non, sa griffe.

La formule préférée du professeur
De Yoko Ogawa
Editions Actes Sud
ISBN 2742756515
Comptez 19€ à la FNAC.

nti_bug_fck
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Bouquin
commenter cet article
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 23:32

6.gif

De Wataya Risa.

Fort de ma satisfaction livresque après "Install" de la même auteuse (si si j'insiste), c'est avec plaisir mais sans extase que j'ai parcouru "Appel du pied".

Pourtant encensé par la critique nipponne, son roman a obtenu le prix Akutagawa (équivalent du Goncourt japonais),  je suis un tantinet déçu par son contenu.

Appel-du-pied---Wataya-risa.JPG

Une jeune lycéenne un peu paumée, en marge de sa classe (en pleine crise d'adolescence quoi !!) s'éprend sans le vouloir ni le reconnaitre d'un otaku pur et dur amoureux d'une lolita, idole de sa génération. A la base tout les sépare sauf une chose, un seul point commun les relie, elle, a rencontré "pour de vrai" celle dont, il, est amoureux. Partant de là, elle aura plein de chose à lui raconter, du moins le croit-il, et lui l'entrainera dans son délire "fanatique". Rassurez vous, ici point de psychose, ni de névrose, encore moins d'obsession sexo-masochiste (c'est sympa la critique littéraire, on peut inventer plein de mots pour faire croire qu'on est plus malin que les autres...............j'adoreuuuhhh), c'est du gentil, du fanatisme façon "star'ac" le mauvais gout en moins.

Alors, qu'est ce qui m'a déplu ?.....le rythme tout simplement. La première partie est vraiment longue à dérouler, on s'impatiente, sans trop savoir où on se dirige, limite on s'ennuie, et puis enfin on respire car tout s'enchaine dans une seconde partie au rythme un peu plus frénétique. Par contre sachez le, ce roman ne démord pas à la grande habitude japonaise de laisser le lecteur/spectateur sur sa faim(ou fin), avec une histoire qui coupe court mais alors court de chez court. Apparemment ils aiment ç,a moi pas, je déteste avoir à deviner la suite (ou la fin), surtout quand il s'agit d'embroglio sentimentaux.

Sympa à lire et bien écrit, ce roman ne déçoit pas (enfin un peu quand même), mais il laisse dans la bouche un petit gout de "il manque quelque chose pour faire un bon bouquin", et puis la fin que je laisse aux inconditionnels du genre.

"Appel du pied" de Wataya Risa

Editions Philippe Picquier

ISBN: 2877307778

Comptez 13€78 à la FNAC.

Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Bouquin
commenter cet article