Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

YOKOSO

Tchutchu, c'est quoi ?
Je demanderais plutôt, c'est qui ?
Tchutchu c'est mon fils enfin son surnom et ce blog est né le même jour que lui.
Pourquoi ?
Simplement parce que j'en avais envie. C'est un peu comme un journal de bord dans lequel je parlerai de tout, sur tout, sans prétention, enfin j'essaierai, et surtout je parlerai de mon fils, avec l'espoir qu'un jour ce soit lui qui prenne la parole.
.....Bon bah maintenant y aussi sa soeur Ako !!!!!

Recherche

Shonan Beach FM

3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 15:37
fight-1.gif

Voilà tout est dans le titre, la grande aventure tant attendue a pris fin le dimanche 28 avril 2010 à 12H42'05" dans une bonne grosse douleur comme jamais je ne l'avais ressentit jusqu'à présent. Mais le principal étant d'être arrivé au bout.
Pourtant les choses avaient quand même mal commencé. La météo, capricieuse ces derniers jours, nous avait laissé espérer jusqu'au dernier moment, et puis non, le week-end arriva avec la pluie pour ne plus la quitter. Alors évidemment quand le réveil a sonné à 05H00, le premier réflexe fut de regarder par la fenêtre, non pour se rassurer, mais pour confirmer ce que l'on entendait déjà avant même de l'avoir vu, les gouttes de pluie venant se fracasser contre le bâtiment.  
Ce cher marathon, tant espéré, commençait bien mal, se rajoutant à cela une tension nerveuse à l'idée de se jeter dedans, qui mêlée au mauvais temps, n'aidait pas le moral à briller. C'est donc tout grelotant que nous sommes partis prendre le train pour nous rendre à Shinjuku, essayant tant bien que mal de rester le plus sec possible, pour retarder au plus tard cette fatidique échéance où l'on finira trempé quoi qu'il en soit.

C'est dans le hall du Keio Plaza que nous complèterons notre tenue, retirant pour l'occasion nos derniers effets chauds, conservant tout au plus un parapluie voir un sac poubelle sur le dos pour certains. 

L'organisation est exemplaire, les sacs contenants nos vêtements de rechanges (fournis et étiquettés par l'organisation) sont à remettre aux camions correspondants, 35 000 sacs à récupérer en 1 heure et denie et pourtant tout est d'une fluidité exemplaire. Il faut dire que les japonais y mettent les moyens, le nombre de "participants à l'organisation' est ahurissant, tout le monde est dans le "trip" du marathon, nombre de ces volontaires sont des perdants du tirage au sort, comme quoi le fairplay règne en maitre ici.

SANY0422.JPG



Une fois délesté de cet excédent de bagages, il ne reste plus qu'à rejoindre notre zone de départ, une répartition des coureurs faite en fonction du temps qu'ils ont déclarés lors de l'inscription. C'est là que nous nous séparons, mon pote Morrslieb et moi même, il est C et je suis E.

SANY0419.JPG



SANY0423.JPG

La zone E est la dernière sur l'axe de départ devant la mairie de Tokyo, à partir de F ils sont en retrait, perpendiculaire à l'axe. Nous faisons partie des derniers à pouvoir profiter du spectacle du Top départ. L'attente est longue, plus d'une heure avant de commencer à battre le bitume.
La pluie ne cesse de tomber, certains comme moi ont conservé leur parapluie, d'autres sont protégés sous des sacs poubelles,et les autres baignent dans leur jus, de toute façon ce n'est qu'une question de temps pour que l'on soit tous logé à la même enseigne.

SANY0425.JPG

09H10, c'est le départ, tout le monde s'élance.....comme il peut, car il n'y a pas de place. Il s'agit simplement de laisser aux premiers le temps de faire coucou au Maire, qui , au passage, lui est à l'abri avec une Ombrella Girl en Kimono qu'on échangerait bien sa place avec la sienne. Et enfin c'est partit  !!!!!!!



Haaaa, la joie de courir sous la flotte, quand je pense qu'à la maison je renonçais à partir courir dès qu'il tombait quelques gouttes, me voilà bien attrapé.
Les premiers kilomètres sont assez difficiles car le rythme est impossible à prendre. Trop de monde. Ce n'est qu'au bout du 5ème kilomètre que l'on commence "vraiment" à y voir plus clair. Jusqu'ici celà ressemble plus à un super G qu'à un marathon, vire à gauche, vire à droite, passe entre deux....attention ça glisse, trottoir, caniveau, trottoir, gauche, droite......rahhh tout un programme.



Tout ça c'est bien rigolo, mais ça fait chuter la moyenne dès les premiers kilomètres et c'est pas bon. Alors quand le panneau des 5 kilomètres apparait au bout de 25 minutes, j'ai un peu le sentiment qu'il faut se ressaisir et j'avale les 5 suivants en 21 minutes. Le rythme est bon, le moral au beau fixe (pas comme le temps !!!) donc je poursuis dans mon élan, après tout y a pas de raison que ça s'arrête (maintenant je sais que si, mais on est con quand on est jeune). Finalement le "semi" se passe sans encombre et la satisfaction est à sa comble; 1H35 pour faire 21 bornes, je me vois déjà frôler les 3 heures à l'arrivée, en tirant un peu plus sur la deuxième moitié pour passer sous les 1H30 au Semi.
MMMhhhhhhh mais ça c'était sans connaître le marathon, Joe le marathon, celui qui te sourit toute la première moitié et te pète les deux genoux quand tu attaque la deuxième. Dans les milieux bien informés on parle d'une légende, une légende urbaine, que les plus anciens appelle "le mur", le mur des 30 kilomètres. Une sorte de rupture, non pas spatio-temporelle, mais physiquo-mentale, une dissociation complète du corps et de l'esprit. La tête est là, présente, elle en veut, elle a la hargne et c'est bien, et puis il y a les jambes, elles, elles ne répondent plus, elles ont déclaré forfait, et pour te le prouver elles verrouillent tout, ça grince et c'est pas bien. Bien sur ça ne se fait pas comme ça, c'est progressif, cela débute par une douleur dans le genou, on se dit que ça passera, puis ça s'amplifie et l'autre prend le relais, alors on pense que le rythme est mauvais, que les jambes s'engourdissent dans une foulée qui ne leur correspond pas, qu'il faut allonger, relancer. Mais rien ne vient. On tente alors le souffle, car heureusement les poumons sont toujours là eux aussi, donc on va les solliciter, redonner un rythme. Mais rien n'y fait. 
Et bizarrement, toi le newbies du marathon, toi qui te voyais déjà embrasser les 03 heures, tout ceux que tu as doublés durant ta belle envolée te repasse devant un par un, petit à petit. Tout à coup tu te rappelle cette remarque que tu t'étais faite dans la tête, que tout ceux qui t'entouraient portaient la lettre A sur leur dossard et tu te payais le luxe de les croquer.  Et bien il y avait une raison à cela et elle s'éclaire à toi comme un mur dans ta face. Et ça fait mal !!!!!
La suite n'est que pure agonie, la foulée se rétrécie à mesure que la douleur augmente, et je ne parle pas des bras engourdis par le froid qui délivre une petite décharge électrique à chaque fois que vous tentez de les réveiller, non je ne m'apitoie que sur les jambes. Les kilomètres me séparant de l'arrivée sont de plus en plus long et ce n'est pas une vue de l'esprit car le chrono s'allonge à mesure qu'ils défilent. Pour preuve, 31'57" pour aller du 35ème au 40ème et 13'58" pour finalement relayer les derniers 2,195 kilomètres de la course. Dur, c'est vraiment dur. Seul soulagement, la pluie a cessé après trois heures de course.
Finalement je franchis la ligne d'arrivée après 3h 37' 24". Mes jambes ne répondent absolument plus, je erre au milieu des autres coureurs, on se croirait dans un film de Romero, tout les runners ne sont que zombies, chacun récupère sa collation, sa serviette du finisher et sa médaille en tentant de sourire au Staff qui n'a de cesse de nous féliciter, ils ont une énergie qui fait plaisir à voir, mais moi je ne demande qu'à m'asseoir.



Finalement tout le monde termine dans un gigantesque Hall du Tokyo Big site reconvertit en vestiaire géant. J'y retrouve mon compagnon d'infortune qui bien qu'ayant fini avec 13 minutes d'avance, a grave ramassé lui aussi. On se complaît dans notre douleur, tout fier que nous sommes d'avoir terminé, et déjà il faut penser à appeler la petite femme qui attend dehors avec la marmaille.

Alors bien sur, on a traversé Tokyo, c'est vraiment impressionnant et jubilatoire, mais malheureusement, me concernant, la contemplation n'aura été que de courte durée, le temps, je crois, de traverser Shinjuku, l'effort et la concentration de la course (non, non je ne me la pète pas !!!) prenant très rapidement le dessus. Après je ne me rappelle que de parcelles du parcours, comme Asakusa, où certains éléments du décor sont visuellement remarquables.
Toujours est il qu'il s'agit d'une foutue grande expérience, un bonheur et une torture à la fois, mais la satisfaction personnelle est tellement grande, que cela mérite d'être vécue.
A quand le prochain marathon ?

refresh6-0564.JPG 

.
..
...
....
Juste histoire, la photo qui suit a été prise peu après la sortie du vestiaire:

SANY0431 
I'm just so desgusted !!!!!

L'organisation vient d'officialiser le prochain marathon de Tokyo, qui se tiendra le 27 Février 2011........ oserais-je ???? 

@+ 
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Tokyo Marathon 2010
commenter cet article
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 07:26
samurai-1.gif

Voilà, depuis le temps que je l'attendais celui-là, plus que 17 heures et 40 minutes exactement indique le compteur du blog !!!!
On a retiré les dossards hier au Tokyo Big Sight où il y avait la grande fête des exposants, de quoi vous inciter à lâcher plusieurs milliers de Yens dans de l'équipement de  fou...... mais perso je garde mes vieilles pompes et mon TeeShirt fêtiche, ne changeons pas une équipe qui gagne !!!!!

refresh6-0542.JPG

Je n'irai pas dire que la pression monte, car la confiance demeure mais comme il s'agit d'une première, il y a comme une certaine excitation mêlée d'impatience qui se fait sentir.
Alors histoire de s'aérer la tête entre deux plats de pâtes, une petite sortie avec les enfants.

refresh6-0540.jpg

refresh6 0541

Il y a 138 français au départ de ce marathon, qui compte 33 000 participants.
Voilà, maintenant je vais préparer mes affaires, fixer la puce sur les chaussures, choisir ma musique et respirer un grand coup.
Le départ est à 09h10 soit 01H10 du mat' pour la france, alors bonne nuit à tous et à bientôt pour le résultat. 

See Ya. 
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Tokyo Marathon 2010
commenter cet article
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 16:24
samurai-1.gif
DSC07801.JPG

Mardi il y avait entraînement de Kendo. Et comme j'ai la langue bien pendue, malgré mon piêtre niveau en nippon, en discutant avec une maman, qui elle même touche sa bille en Kendo, on a finit, malgré moi, par se faire inviter à une séance d'entrainement orchestrée par notre directeur préféré Encho Sensei, l'homme à la 7ème Dan et non 8ème comme je l'ai dit précédemment.

DSC07834.jpg

Evidemment ce n'est pas un tournoi où on prend plein les yeux et les autres plein les dents, ici ça commence par les enfants, de 4 à 10 ans, puis les ado et les grands. Mais ne vous y fiez pas, les petits ne sont pas en reste, comme dirait mon duo comique préféré, "c'est teigneux un nain !!".

DSC07804.JPG

Il faut bien avouer que la discipline est impressionnante, ça claque fort, et ça crie. Et comme se plait à répéter le maitre : "criez plus fort !!!".

DSC07826.JPG

La discipline me chatouillait depuis quelque temps et l'idée d'y gouter à la rentrée prochaine était assez présente, mais là je suis conquis et cerise sur le gateau, El Master nous a proposé de participer aux prochaines séances, à Tchutchu et moi même, au titre d'initiation. Donc le baptême de Kendo c'est pour bientôt.

En attendant des images de nos prouesses, voici une petite vidéo perso, c'est du brut, sans chichi ni montage, histoire de voir.

 

@+
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Tokyo Marathon 2010
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 09:02
6.gif

Bon je vous l'accorde cela fait déjà plus d'une semaine, mais il est jamais trop tard pour partager, et puis c'est bientôt la Saint Valentin alors............ça n'a rien à voir mais alors quand même.
J'aurais donc vu mon quartier sous la neige et il faut avouer que c'est plutôt sympa, pas franchement pratique quand on est pas équipé, mais d'un autre coté ici ça n'a pas l'air de les effrayer. Ils continuent à faire du vélo comme si de rien était, moi le vélo je le tient sur le coté et je m'amuse à freiner, c'est marrant ça bloque l'arrière, part en glisse et chasse le neige, on croirait Sébastien Loeb sur le trophée Andros..........oui bah on s'occupe comme on peut à 23h00 sous la neige.
Mmmhhhh, bon allez, je vous la raconte celle là.
Nous sommes lundi 1er février, mon équipe tricolore se remet de son weekend au Mont Fuji (que je vous raconterait bientôt c'est promis, car "moi je vous retransmet ça pelle mêle" mais "il dit qu'il voit pas le rapport" celui qui me trouve le titre gagne mon estime à vie.....), bref. Comme c'est un jour sans, entendez par là repos, la seule initiative est de faire les magasins d'un coté non exploré du quartier.
e grand est à l'école, on y va tous à pied, plus un vélo pour permettre à madame de rentrer plus vite pour la sortie de l'école.
Le temps est couvert sans plus. Vient l'heure du repas, finalement, le timing est bon, madame repart avec la petite en poussette et bibi garde le vélo, et oui faut bien un c.. pour le ramener maintenant qu'il est là.
Rahhhh pas de bol il commence à pleuvrer déhors (comme dirait les vieux): super on est sans pébroque avec 1 vélo pour 4. Et puis on entend bien aller plus loin pour poursuivre les emplettes. Alors bibi il réfléchit, pas trop longtemps car l'eau ça mouille et il surtout il n'est pas équipé pour (mmmhh ???), et décide de lâcher le vélo sur le parking d'un restaurant ouvert jusque tard. Et hop tout le monde dans le bus, je récupèrerai le vélo plus tard.
Sauf que, car y a toujours un sauf dans mes plans sans accrocs à moi. La pluie a commencé à se transformer en neige, boohhh c'est pô grave elle tiendra pas, le sol n'est pas assez froid. Tiens queue dalle tintin. Résultat après un petit Kaiten Sushi le soir, il s'est mis à neiger comme jamais, cette dernière, la neige, s'est amoncelée et forcément pendant ce temps là le vélo il faisait toujours son Lucky Luke sur le parking de "Denny's". 
Alors plutôt que de risquer les foudres de madame à l'idée que le vélo soit récupérer par la police (sachez qu'au Japon les vélos sont enregistrés sur un fichier, il faut pour cela les déclarer au moment de l'achat moyennant 800 Yens, cela permet éventuellement de retrouver le proprio d'un vélo "égaré" !!! des fois qu'il se perde tout seul), j'ai pris mes pompes, ma parka on mon iPhone explosé mais en parfait état de marche, et suis partit sous la neige en musique à 23h00 chercher ce bon vieux vélo !!!!!
Autant le reconnaître tout de suite, je suis carrément partit de bon coeur, et je ne l'ai pas regretté, bien équipé c'était un pur régal que ce petit road trip dans la nuit tokyoîte enneigée. Par contre je n'en dirai pas autant de certain...e que j'ai croisée. Car il faut bien admettre que la neige à surpris tout le monde, et dans ce pays où les jeunes s'habillent "light" même en hiver, la jeune adolescente sur son vélo à 23H30, en jupe d'écolière, avec sur le dos pas m^me une veste, les mains rouges crispés sur son guidon, cheveux trempés tout blanc, je parierai ma chemise qu'elle n'était pas du tout dans le même état d'esprit que moi.
Donc tout ça pour dire que je faisais du chasse neige avec mon vélo en rentrant à la maison quand les autres osaient avec force et courage de pédaler.
Sinon, le lendemain matin, j'emmenais de bonne heure mon équipe tricolore au train pour Kyoto, et sur le chemin du retour, vers 07h00, ça donnait ça:

SANY0047.JPG

SANY0042

SANY0053.JPG

SANY0051

SANY0043.JPG

...et puis ne le répétez pas mai juste avant d'arriver à la maison j'ai croisé Mégumi Sensei.......rahhhhh, 07H30 du mat, elle allait travailler la petite !!!! emmitouflée dans sa doudoune et son petit bonnet ......
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Tokyo Marathon 2010
commenter cet article
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 15:25
batman.gif

A chaque fois que je viens au Japon, j'y passe pour le plaisir, et c'est toujours le même effet..........Ouaahhhh !!! 
Ce quartier à quelque chose de magique, de jour comme de nuit, même si ma préférence va à la vie nocturne. On s'attendrait presque à croiser Ryo Saeba (nicky larson en français) au coin d'une rue, Shinjuku étant le quartier où règne le garde du corp pervers que tout le monde connait.

En voici un aperçu de la partie "somptueuse" pour tout ceux qui n'ont pas encore eu la chance de voir ce quartier. Au passage, admirez la mairie de Tokyo au pied de laquelle partira le Marathon du 28 février. Peut être bientôt un aperçu de la partie "sombre" de Shinjuku.


DSC07419

DSC07421

DSC07422

DSC07426

DSC07430

DSC07432

DSC07440

DSC07443

DSC07444

DSC07449

DSC07450

DSC07452

DSC07455

DSC07464
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Tokyo Marathon 2010
commenter cet article
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 08:15
fight-1.gif
Connaissez vous le point commun entre Newton et Jobs, mise à part la pomme.
.
..
...
....
.....
....
...
..
.
La théorie de la gravité, théorie selon laquelle tout corps soumis à un vol plané fini immanquablement par s'exploser au sol.
Des preuves ?????
.
..
...
....
Tenez:
DSC07475.JPG

Alors oui c'est mon iphone, celui qui me sert à courir en musique à défaut de téléphoner (au japon j'entends). Je pourrais m'étendre sur les lamentables circonstances qui l'ont amenées à cet état,  maintenant c'est fait et il ne reviendra plus. Seule note optimiste, cela fait plus d'un an que je l'ai, je peux donc sereinement attendre le successeur 2010 de l'iPhone qui sera bientôt annoncé et me préparer à changer d'opérateur !!!!
Sinon il fonctionne toujours malgré tout, la partie la plus utile étant intacte.
Avis au collègue du Taf qui s'en sont équipés en masse, "attention, j'étais le premier à en posséder un, je suis le premier à le flinguer, qui est le second à l'avoir acheté ????"
See ya 
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Tokyo Marathon 2010
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 12:59
soldat.gif

Dommage Elianne !!!!!

DSC07268
Pffiiioouuuu !!!!! Y sont gentils les vieux avec leur japon par si et leur japon par là, mais moi tout ça ça m'épuise.

DSC07273
Bon faut juste que je ne me fasse pas grillé sinon je vais encore avoir droit à la morale....

DSC07271
....M.... ils m'ont eu......Bon, surtout ne pas perdre la face...Gnniiiiiiiiii


See Ya 
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Tokyo Marathon 2010
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 12:49
Baron.gif

Voici une expérience que n'aurais pas refuser Samy et Fred.
Prenez un enfant que vous emmenez chez Mac Do' et le laissez jouer quelques minutes......
 
DSC07241.jpg
DSC07243
DSC07244
DSC07245
DSC07247

Ca me fait marrer, mais j'en connais une que ça fera beaucoup moins rire aux alentours de l'adolescence et même après. Quand je vois toute ces femmes qui pestent dès qu'elles ont une mèche rebelle..........ça promet,    moi m'en fou moi, chuis chauve !!!....de mon plein gré.
 
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Tokyo Marathon 2010
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 07:31
love-2.gif

Hier il y avait une petite fête à l'école: "Mochi tsuki". Petite tradition qui normalement se pratique en décembre pour en manger le produit pendant les fameux jours chômés du début d'année.
Omochi, c'est tout simplement de la pâte de riz, qui est cuite et que l'on déguste avec différents accompagnements dont principalement de la poudre de kinako (du soja en poudre en quelque sorte).
Tous les ans le japon perd un certain nombre de ses anciens qui s'étouffent en mangeant un Omochi. A l'approche des fêtes, une campagne de sensibilisation est lancé à l'attention de ces petits vieux victimes potentiel d'une pate riz assassine.
Pour ce qui nous concerne, il s'agissait de participer à la conception des omochis et d'en savourer le fruit à l'issue.
Et qui dit tradition, dit tradition jusqu'au bout, vous allez voir.

DSC07140.jpg 
Avant tout, un petit briefing par .......

DSC07145
Megumiiiiiiiiiiii "Sensei", 

En fait au dela des explications aux enfants il s'agit plus de gagner du temps pour rester synchro dans le timing des évênements. Car pendant ce temps là une autre classe est à la préparation, pendant qu'une autre est à la dégustation, et ainsi tout s'enchaîne sans temps mort.........car dehors ça pèle peu  !!!!

DSC07147 
Tout d'abord on cuit le riz, ça ce sont les papas qui le font.

DSC07151 
Une fois cuit, le riz est placé dans un creuset en bois 

DSC07146 
dans lequel il va être écrasé, broyé et malaxé

DSC07154 
jusqu'à obtenir une pâte consistante

DSC07158
à partir de là, le folklore commence puisque les hommes vont tour à tour venir taper vigoureusement la pâte au rythme des "Yoisho" de la foule 

 DSC07152
régulièrement le maitre d'oeuvre, humidifie le pilon

DSC07163
et on y met du sien !!!!!

DSC07166 
et bien sur, y a bibi qui s'y colle.
Qu'est ce qu'on ne ferait pas pour ses enfants, je vous jure !!!!! Et pendant ce temps les autres se fendent la poire !!!!! 

DSC07176
Et qui dit fête à l'école dit fête pour les enfants, alors on s'y met à deux  avec un mini pilon

DSC07180
Mais bon, si on veut le manger un jour il faut rendre la place aux pros du pilon (un rôle que n'aurait pas refusé un certain Roberto M. pour ceux qui connaisse). Remarquez le gars qui veut se faire écraser la tête, en faite il plie la pâte en deux d'un geste rapide avec un peu d'eau entre deux coups de pilon. Je vous accorde qu'il faut une bonne synchro, j'ai bien failli lui arraché une oreille.

DSC07186 
Pendant ce temps là, y a mon directeur préféré coupeur de tête, qui arrose sa cour ......???? En fait le vent était fort ce jour là et tout le monde se jetait sur les creusets à chaque bourrasque pour protéger la pâte de riz qui doit rester très propre. Alors mon maître de Kendo il passe le jet pour coller le sable au sol.......un vrai samuraï je vous dit.

DSC07183
Et à la fin on obtient une pâte très compacte et collante, qui va finir son parcours au four.

DSC07188.jpg
Pendant ce temps, les guerriers se reposent et se réchauffent autour d'un thé 

DSC07192
et Megumiiiiiiii "sensei" nous emmène dans la salle des dégustations

DSC07197 
où l'on prépare son petit espace

DSC07198
pour déguster les Omochi préparés par nos petits soins

DSC07211 
Avec les baguettes bien entendu

DSC07217
alors ? Verdict ?........apparemment ça le fait bien !!!!!! 
 

@+ 
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Tokyo Marathon 2010
commenter cet article
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 15:20
27.gif

... mais juste dans une petite artère, en sortant par la porte Est (si je me rappelle bien) de la gare.

DSC07110.jpg 

C'est tout petit, ça ne dure pas lontemps, mais les moyens sont là et c'est superbe.

DSC07109.jpg 

N'est ce pas.

DSC07118.jpg 

Et l'autre nain de jardin qui voulait piquer les boules.....je vous jure !!!! 
 
Repost 0
Published by Korben Dallas - dans Tokyo Marathon 2010
commenter cet article